Une journée orchestrée par Dame Nature

17 h : Un déluge peu commun, un vrai de vrai s’abat sur le site du FestiVoix. Tonnerre! Éclairs! Wow! Ça ne semble pas vouloir s’arrêter de si tôt.

Piano à l’eau!

Il est 17 h 25 et ça tombe toujours. Des cordes! Jusqu’à maintenant, le piano public mis à l’horaire a dû être annulé par Dame Nature.

Le prochain et dernier est prévu pour demain, au presbytère de l’église St.James. Souhaitons du beau temps pour que tous puissions entendre le pianiste Théo Dugas et la violoniste Marina Sokoluk, deux supers musiciens provenant du Conservatoire de Musique de Trois-Rivières.

C’est un must pour demain!

Une accalmie jazzée!

La scène des Voix Jazz dans le jardin des Ursulines recevait l’interprète américaine, Ariel Pocock. Un peu plus et on aurait pu contremander le spectacle à cause de la pluie.

Le récital commençait à l’heure prévue, juste après l’orage. Les fans les plus tenaces étaient au rendez-vous, à l’abri, sous la tente!

On a eu droit à un magnifique récital. Ariel Pocock était accompagnée d’une contrebasse et d’une batterie.

S’accompagnant tantôt au piano, tantôt simplement au micro, la chanteuse démontre un très grand potentiel d’improvisation. Sa voix est à la fois très soutenue et très jeune. D’un timbre clair, Ariel Pocock ne craint pas le jeu des harmoniques et des rythmes, ce qui lui donne une coloration vocale et musicale bien spéciale.

Elle possède déjà deux albums à son actif et c’est fait une joie de nous en interpréter plusieurs extraits. Elle s’inspire bien sûr des musiques du Sud, berceau du Jazz et à la fois d’inspirations et de sonorités plus modernes.

Un Jazz pur et minimaliste servi tout en force.

Quand le Rock se fait Classique!

De retour sur la grande scène des Voix Populaires. Les festivaliers accouraient au site qui s’est rempli tout doucement pour devenir bondé encore une fois. On y recevait le duo LeBoeuf Deschamps!

Un duo né d’une merveilleuse idée de placer côte-à-côte sur CD comme en un spectacle inédit, deux grands artistes du Rock et leurs succès.

Ensemble, les deux compères cumulent plus de 70 années d’expérience dans le show du Rock et ils ont eu grand plaisir de nous le partager. Deux icônes de la musique Rock.

Breen LeBoeuf et Martin Deschamps ont conquis le public.

– « On va crier tellement fort, Trois-Rivières, que le monde de Shawinigan, ils vont se demander ce qui se passe!!! »

– Martin Deschamps

Les meilleures pièces de leurs répertoires et certaines provenant du groupe culte Offenbach ont été interprétées de manière magistrale. On a qu’à penser à « Callin the Blues », « Mes blues passent pu dans’porte », « Casanova », « Comme je suis » et en rappel la fameuse « Promenade sur Mars »!

Un amalgame gagnant de tous bords. On a même eu droit, un certain moment donné,  à un immense arc-en-ciel et un bateau de croisière de la CTMA en fond de scène.

Le sol trifluvien a grondé au son de cette musique. Le Rock était partout partagé entre ciel et terre!

Éliane Proteau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives