Une surprenante découverte!

Jusqu’à 22 : 55 nous étions environ 5 à l’intérieur du Zénob – et n’étant pas une habituée de la place, je ne suis pas certaine de combien d’entre nous étaient des employés… Avec un peu de retard, les musiciens ont commencé à l’installer dans les environs de 23 : 30 et le spectacle a commencé vers 23 :45. N’ayant jamais entendu parlé de Gab Paquet, je ne savais pas du tout à quoi m’attendre. Mes recherches préliminaires sur ce personnage des scènes Underground me donnait une vibe à la Maxime Gervais (à découvrir!).

Après une entrée en scène théâtrale, les festivaliers se sont rassemblés autour du chanteur et ses musiciens et l’ambiance s’est transformée en une fraction de seconde. Gab Paquet avait l’air excité d’être de retour à Trois-Rivières et je crois que son public a bien su lui rendre. Le style vintage, combiné à l’humour de ses chansons a rendu le Kitsch particulièrement charmant. Ça sautait, ça criait, ça dansait à l’intérieur du Zénob, comme si j’étais la seule à découvrir ses chansons aux sujets particuliers, à propos des voyous et des coachs de vie. Bref, le Kitsch complètement assumé du groupe m’as comblé le cœur de paillette et de dance moves que je ne suis pas prête d’oublier. Je suis agréablement surprise de cette découverte!

Annie Désilets-Ross

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives