De la musique qui peut voyager loin

Après s’être fait découvrir par le Québec à La Voix en 2015, Liana Bureau a pris les choses en main afin de se greffer au monde des auteurs-compositeurs interprètes. Contrairement aux artistes de styles plus conventionnels, elle s’est appropriée une couleur musicale et vocale bien à elle que l’on retrouve fréquemment dans les peu nombreux salons et piano-bars. C’est donc empreint d’une teinte lounge que les compositions de Liana ont fait le bonheur des spectateurs venus la (re)découvrir à la scène des Voix Libres du Festivoix.

“Vous êtes dont ben smath!”

Sorti en mars dernier, le premier EP de Liana — son nom d’artiste officiel — s’intitule Prime Time. C’est d’ailleurs cette pièce qui a marqué les dizaines de spectateurs présents. Après une belle poussée vocale, accompagnée avec passion de sa choriste, la foule s’est exclamée avec joie « Wow! », et ce, immédiatement après que la dernière note ait été entendue. Bien habituée à interagir avec le public, Liana a immédiatement répondu “vous êtes dont ben smath”, à quoi le public a répondu “et toi, tu es dont ben bonne!” La chimie était formée.

En plus des cinq pièces du EP, la chanteuse a informé son public conquis qu’il avait droit à quelques exclusivités. En effet, certaines chansons ont connu leur première vie sur scène ce soir-là. Liana semble se plaire dans ce style électronique. L’inspiration pourrait assurément émaner des Jennifer Lopez, Rihanna ou même Adèle, ces chanteuses qui ont su jumeler leur voix à une musique parfois plus langoureuse et vocalement rythmée. En ce sens, la pièce Danger que Liana a brillamment interprété pourrait très bien être la trame principale du prochain James Bond. On y retrouve les traits musicaux accompagnant les exploits et les ébats de ce Don Juan avec toutes les conquêtes qui se trouvent sur son chemin. “I’m a danger to myself”, c’est bien ce que l’on pourrait entendre de l’agent 007, non?

Il faut noter que toutes les chansons ont été composées et interprétées en anglais, plus accessible mondialement pourrait-on comprendre. Et ça s’explique puisque la stratégie de promotion de Liana vise les médias sociaux ainsi que les sites d’écoute musicale tels que Spotify et Soundcloud. C’est sans aucun doute une voie qui lui permettra de se faire découvrir par de nombreux mélomanes à travers la planète.

 

Texte par Kaven Brassard

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives