Des passages secrets qu’on emprunterait plus souvent!

Par Kate Goulet | Hier soir avait lieu le lancement de la 24e édition du FestiVoix et l’auteur-compositeur-interprète Louis-Jean Cormier a ouvert la voie aux autres artistes avec un spectacle intimiste et authentique, au grand plaisir de son public.

Bien installé sur scène avec comme seule alliée sa guitare électrique, Louis-Jean Cormier a livré une performance envoutante dans la cour du Monastère des Ursulines de Trois-Rivières. Son nouveau spectacle, « passages secrets », donnait l’impression d’entrer dans la bulle du chanteur et de comprendre la démarche créative derrière ses compositions. Il va sans dire que l’organisation du FestiVoix a vu juste en réservant pour l’artiste la scène extérieure Bell Fibe au milieu d’un décor naturellement enchanteur. Le spectacle d’une heure, à mon avis trop court vu son effet doux à l’oreille, aura certainement plu au public si l’on en croit l’attention soutenue de l’assistance lors des performances et les éclats de rire alors que le chanteur enchainait blague après blague entre les chansons.

Les quelque 4000 spectateurs, qui ont dû faire la file pendant plusieurs minutes pour accéder au site, auront aussi pu assister à une belle prestation des jeunes choristes de l’École primaire d’éducation internationale de Trois-Rivières, lesquels ont accompagné Louis-Jean Cormier alors qu’il interprétait sa chanson « Si tu reviens ». Un peu plus tôt, l’artiste avait également invité le public à s’unir pour chanter avec lui alors qu’il interprétait sa chanson « Tout le monde en même temps ».

Entre les tonalités blues rock du spectacle, le son brut de l’œuvre et la qualité des chansons interprétées, on ne peut qu’espérer revoir l’ancien meneur de Karkwa plus souvent en Mauricie !

 

Une belle entrée en matière pour le Festivoix 2017 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives