C’est ça l’rock!

Je lève bien haut mon chapeau mouillé pour saluer les quelques 150 personnes et plus qui sont arrivées DEUX HEURES à l’avance pour avoir les meilleures places devant la scène Bell Fibe où allait se produire l’excellent groupe Bears of Legend. Vous êtes des MALADES. Pour vous qui n’y étiez pas, n’allez pas imaginer que c’était tous des fans fini. Il y avait beaucoup de gens qui voulait juste une bonne place. Et croyez-moi, ceux qui sont arrivés à l’avance on vraiment bien fait parce que le terrain était plus que plein!

Bears of Legend on fait leur entrée sous une foule d’applaudissements et je crois qu’eux même étaient assez impressionnés par la foule qui se trouvait devant eux. J’ai immédiatement remarqué la chimie qu’il y a entre les membres du groupe. J’ai entendu quelques fois leurs chansons, surtout à la radio, mais là, je suis complètement tombé en amour. On voit bien qu’ils ont acquis beaucoup d’expérience en peu de temps, mais je crois que ce qui fait leur énorme succès, c’est leur authenticité. La prochaine fois que vous les voyez en concert, pensez à ce mot. Voyez comme il leur colle à la peau.

C’est dommage, parce qu’après une quinzaine de minutes de spectacle, les gens autour ont commencés à être déconcentré par un gros nuage noir qui n’annonçait rien de bon. Le vent puissant en a convaincu plus d’un que leur soirée était terminé. Une fois que la pluie a commencé, il n’a pas fallu 30 minutes avant que le terrain se vide. Triste.

Je suis moi-même allé me réfugier attendant que le plus gros de la pluie passe, mais je voulais absolument voir le début des Frères Lemay. C’est muni de mon parapluie (désolé pour ceux qui se tenait derrière moi, une chance que je ne suis pas grande) que je me suis rendu devant la grande scène Loto Québec. J’ai été très surprise de voir que je n’était pas la seule à avoir bravé la pluie (on n’est pas fait en chocolat!). Les Frères Lemay sont entrés peu de temps après en criant : « c’est ça l’rock! ». Je crois que cette phrase décrivait bien ma soirée. Malgré la pluie, ils ont quand même performer pendant le plus gros du mauvais temps, ils ont fait preuve de courage et ont donné un show plus que festif. Je crois que le fait qu’il y ai eu plusieurs personnes malgré tout les a motivé. Ils se sont probablement dit que les spectateurs qui étaient là voulaient plus que tout les voir. Veut, veut pas, ça motive!

Je ne me souviens plus si la pluie a arrêté un peu avant la fin du show des Frères Lemay ou juste avant Kaïn, mais l’important c’est qu’il n’y en avait plus lors de leur entrée sur scène. Il n’y avait toujours pas beaucoup de spectateurs, mais ça n’a pas empêché le groupe originaire de Drummondville d’être d’une efficacité hors de l’ordinaire. Ils ont entonné leurs meilleurs succès pour ainsi, faire oublier le temps sombre qui planait encore sur nos têtes. À la moitié du spectacle, j’ai regardé autour de moi et plusieurs personnes avaient bravé l’humidité pour nous rejoindre aux abords du Fleuve St-Laurent. Il ne manquait plus qu’un magnifique feu de joie, parce qu’après tout, je suis certaine que je ne suis pas la seule à avoir adoré l’effet rassembleur de leur musique. Comme l’effet qu’à un beau feu de joie dans nos cœurs.


 

Capture d’écran 2016-06-25 à 10.15.36Pour moi, le bonheur se résume à une tasse de café bien chaude et un album dans le tapis. Je suis le genre de personne qui achète encore des albums de musique (avec la pochette, le livret pis toute), juste parce que j’aime avoir une belle collection. Je suis végétarienne, parce que c’est triste le sort des animaux. Outre mon monde imaginaire rempli de magie et d’aventure, j’ai fais des études, par-ci et par-là, majoritairement en arts et diplômé en Théâtre. À ce jour, ma plus grande réalisation est ma magnifique petite fille qui découle de ma merveilleuse histoire d’amour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives