Une grande communion musicale!

Par Éliane Proteau – Je ne sais par où commencer! Des découvertes et des musiques sublimes ont été au cœur de cette journée. Une comme celles que l’on se souviendra longtemps!

Un récital menant au septième ciel!

La journée débute avec une magnifique « Matinée » offerte dans le cadre des Voix Lyriques à la salle Anaïs-Allard-Rousseau, de la Maison de la Culture. Un trio formé spécialement pour l’occasion du FestiVoix.

Trois invités remarquables et reconnus mondialement dans leurs domaines. Marianne Lambert, soprano colorature, récipiendaire du 20e Concours international de l’OSS ; Valérie Milot, harpiste, Prix d’Europe 2008 et Antoine Bareil, premier violon de l’OSL et membre du quatuor Quartango.

Nous avons eu droit à un choix d’oeuvres portant sur le « Céleste », la grâce et le sublime. C’est dans une salle à guichet fermé que nous avons eu le privilège d’entendre des oeuvres de Mozart, Haendel, Schubert, Mascagni, Gounod, Saint-Saëns, Fauré et … Bareil!

Une gerbe de « Ave Maria », le magnifique « Laudate Dominum » de Mozart et l’extrait de l’opéra « Rinaldo de Haendel « Laschia ch’io pianga » m’ont bouleversé littéralement par tant de beauté et de plaisir. Des frissons passant le long de la colonne et des larmes qui surgissent instantanément pour embuer votre vue, c’est ce qui est apparu!

Un trio en parfaite osmose musicale et humaine. Un trio d’amis trifluviens qui ont la musique en véritable « Passion », qui se reflète partout en salle. On le sent, c’est contagieux, on le prend avec un immense plaisir. On est en extase tout simplement!

Crédit Éliane Proteau
Crédit Éliane Proteau

Le roi du Soul et du Blues

Une découverte étonnante! C’est sur la scène des Voix Libres, dans le jardin attenant au Manoir de Niverville que prenait place un spectacle avec King Melrose. Un auteur-compositeur-interprète passant facilement du français à l’anglais selon la chanson et démontre des agilités musicale et verbale hors du commun. Sébastien Côté, de son vrai nom, nous a fait vibrer avec ses chansons de styles Blues et Soul influencées par la Pop.

Très prometteur!

QW4RTZ : un diamant pur!

Arrivée vers les 18 h 30 sur le site de la scène des Voix Multiples, dans la grande cour des Ursulines, les places commençaient déjà à se faire rares.

C’est la première fois que je voyais QW4RTZ « Live »! J’ai réussi à me dénicher une chaise, dans la sixième rangée centrale, complètement sur le bord (béquille oblige), côté cour. J’avais une image « 3/4 profil » de la scène et j’étais inquiète de connaitre si j’allais manquer, perdre la moitié de la représentation. Eh bien non! Non!

Je les connaissais déjà pour les avoir vu et entendu dans des extraits donnés à la télévision. Mais ce soir…

Un bonheur pur d’entendre et de voir l’agilité vocale et l’agilité sur scène : impeccable! Un diamant pur!

Ces quatre gars : François « Fa2 » Dubé, basse profonde ; François Pothier Bouchard, ténor ; Louis Alexandre Beauchemin, contre-ténor et Philippe Courchesne-Leboeuf, baryton. Quatre gars en or!

Ils ont tout pour eux : la justesse, l’interprétation, le rythme, les nuances vocales dans des tessitures énormes, des capacités de reproduire tous les sons, les effets sonores nécessaires pour rendre justice à toutes les oeuvres, les pièces mises en bouche. Le tout est réglé au QW4RTZ de tour!

Un cinquième membre très présent mais caché aux yeux de tous est leur complice Stéphane, sonorisateur des représentations. Il calibre le son mais se trouve à donner aussi de l’amplitude par certains effets sonores, à des moments très précis pour rendre encore plus crédible certains passages.

QW4RTZ s’amuse avec sa « Passion ». QW4RTZ c’est un tout orchestré de mains de maîtres dans la joie. Ça se sent. Ça transpire, c’est contagieux.

Rappelez-vous des « Swingle Signers » populaires dans les années 60 ou de « La Bande Magnétique » dans les années 70-80. Ils étaient vraiment bons dans leurs créneaux respectifs et QW4RTZ est en train de dépasser ce style de représentations statiques.

Avec une mise en scène signée Serge Postigo, en y ayant ajouté des éléments de leur cru, QW4RTZ réussi « haut la main » dans l’innovation et la consécration au chant « a cappella ».

Ils ne se disent aucunement rattaché aux divers genres et styles de musique. Non, ils les ont tous! Un côté théâtral très développé, on ne sent aucune rigidité, aucune faille dans leurs démonstrations vocales. Tantôt loufoques, tantôt sérieux, une chose est certaine, ce groupe est fort et aussi dur qu’un diamant pur!

Un coming-out vocal

Je me suis rendue sur les lieux de la grande scène Loto-Québec des Voix Populaires avec plaisir pour la deuxième partie. Cœur de pirate possède une grande maturité cheminée depuis ses premiers albums, qu’elle a eu peine à conquérir. Fini la sensation projetée d’une grande timidité. Cœur de pirate projète, on sent maintenant une grande confiance et une grande force musicale. Dans les deux langues, on apprécie les textes mis en musique.Bravo!

Éliane Proteau


 

806-Éliane ProteauUne vadrouilleuse éclopée! Rien ne peut arrêter une trifluvienne au prise d¹un grand handicaptemporaire. Rien ! Que ce soit avec une béquille, à la rigueur avec les deux, beau temps,

mauvais temps, le FestiVoix 2016 s’ouvre bientôt dans sa 23ème édition et j¹y serai du nombre des festivaliers. Je sillonnerai encore cette année, les différentes scènes ouvertes et livrées à la chanson, à la musique. Un programme haut en couleurs et en prestations diverses qui saura nous émerveiller, nous fera rêver, chanter, danser (pour tous les autres sauf pour moi!), qui nous fera découvrir de nouveaux émergents et entendre de grands talents reconnus. Des noms hissés aux sommets des palmarès, issus de différents domaines musicaux, de l¹international jusqu¹au Québec, sans oublier les nôtres provenant de notre belle région. Tous ces nombreux interprètes feront notre fierté et notre immense ravissement. Les faits saillants de la journée, c¹est ce que je me ferai un immense plaisir de vous rapporter, soir après soir, le temps du prochain FestiVoix 2016.

Une vadrouilleuse éclopée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives