Top 10 des documentaires musicaux à voir ou revoir

  • FestiVoix
  • 28 Sep 2015
  •   Commentaires fermés sur Top 10 des documentaires musicaux à voir ou revoir

Avec l’automne qui cogne à nos portes quoi de mieux qu’une petite soirée cinéma blotti parmi ses couvertures en mangeant une quantité impressionnante de popcorn tout en buvant des litres de crème soda. Ce soir, chers abonnés on vous partage notre curiosité pour les documentaires (musicaux, bien entendu. On ne peut faire autrement !). Voici donc, une première sélection.

1. The Reflektor Tapes

Réalisé par Kahlil Joseph (FKA Twigs, Kendrick Lamar et Flying Lotus), The Reflektor Tapes nous transporte dans les coulisses de la création de Reflektor, l’album d’Arcade Fire en tête des palmarès mondiaux. Le film remet en contexte l’expérience du disque et transporte les spectateurs dans l’univers sonore et visuel du groupe. Il est passionnant de suivre les musiciens à travers ce processus créatif qui nous l’apprenons au fil du documentaire, a beaucoup de fondations avec la culture haïtienne. La richesse dans la coexistence des cultures, c’est exactement ce que nous démontre le couple mélomane (Win Butler et Régine Chassagne, leader du groupe) maintenant célèbre. Un documentaire d’une sublime beauté !

2. Cobain : Montage of Heck

Un des documentaires musicaux qui m’a donné le plus de frissons. J’aurais pu facilement nommer aussi le documentaire à propos d’Amy Whinehouse ou de Nina Simone en deuxième position, mais celui de Kurt Cobain est définitivement le plus intime. Le réalisateur Brett Morgan a eu accès aux films familiaux, les enregistrements sonores, les croquis et les notes du chanteur. Parsemé d’entrevues et d’extraits de spectacles, c’est Kurt Cobain lui-même qui fait la narration de ses démons à travers cette carrière en ascension fulgurante. Un peu comme notre Dédé Fortin (sans la même fin par contre), j’étais trop jeune à l’époque pour bien comprendre les embûches de la vie du chanteur. J’ai grandi avec le son inclassable de Nirvana et le parcours mythique de Kurt m’a toujours fasciné et intrigué à la fois.

3. No Cameras Allowed

La saison des festivals extérieurs vient tout juste de se terminer (oui, oui le MRCY festival était notre dernière sortie de l’été). Dans quelques mois nous serons nostalgiques de la chaleur du soleil, de ces concerts et de ces rencontres improvisées. L’aventure de James Marcus Haney est le meilleur remède lorsque vous sentirez cette mélancolie arriver. L’histoire du jeune homme ne s’invente tout simplement pas.

4. Big Easy Express

J’ai redécouvert il y a quelques temps ce magnifique documentaire de la tournée grandiose de Mumford & Sons, Old Crow Medicine Show et Edward Sharpe and the Magnetic Zeroes. Une tournée qui a déplacé ces trois groupes en train entre San Francisco et la Nouvelle-Orléans au printemps 2011. Et oui, en train ! La réunion de tous ces groupes folk- bluegrass permet réellement une symbiose qui fait place à plusieurs moments complices. Une rencontre qui défie le temps (et époque vu le moyen de transport) ! Un petit bonheur à écouter qui illustre l’amitié et la simplicité de jouer en communion.

5. Life After Death From Above 1979

Après avoir visionné la complicité d’une tournée dans Big Easy Express, on découvre tout le contraire dans ce documentaire. Mettant en vedette le parcours du groupe punk Death from Above 1979, il démontre au public que la vie de tournée n’est pas toujours qu’une partie de plaisir. Le groupe dont la carrière très prometteuse sur la scène internationale a dû faire face à leurs conflits. La prémisse est forte et intéressante, une amitié qui a démarré avec la musique et qui a cessé à cause de celle-ci. Un film un peu noir, très franc sur les limites auxquelles on doit faire face en tournée mais qui rassurez-vous se termine bien.

6. Just Like Being There

Au FestiVoix, nous sommes de vrais amoureux de design graphique. Il nous est arrivé d’étudier minutieusement de nombreuses affiches de festivals et de concerts à travers la planète. Question d’inspiration et de contemplation du talent créatif dans le milieu. Ce documentaire rassemblant plusieurs artistes de différents horizons nous explique la démarche derrière ces affiches. Ce documentaire permet de démystifier cet art qui est un art.

7. Another Day, Another Time : Celebrating the Music of Inside Llewyn Davis

Another Day, Another Time rend hommage à la musique du film des frères Coen, Inside Llewyn Davis, la crème de la crème de la musique folk. Joan Baez, Elvis Costello, Jack White, les Avett Brothers, Gillian Welch, Oscar Isaac, Patti Smith, The Milk Carton Kids, Punch Brothers, Dave Rawlings… tout ce joli monde qui enchaîne du Dylan, du Guthrie, des compositions personnelles ou des airs traditionnels. Je vous ai convaincu ?

8. Supermensch : The Legend of Shep Gordon

Documentaire consacré à la vie Shep Gordon, qui fut l’agent d’artistes tels que Blondie, Alice Cooper, Pink Floyd et Raquel Welch, le producteur de nombreux films, l’amant d’actrices comme Sharon Stone, et l’ami de Mike Myers, Michael Douglas ou du Dalaï-Lama. Un parcours dont nous avons accès rarement, celui de l’agent derrière l’artiste. Malgré le montage de cette réalisation très américaine, il reste que la fiche de Shep est très bien remplie et que cette narration devient très intéressante.

9. Je Suis dans un Band

Xarah Dion (Les Momies de Palerme), Benoit Poirier (Jesuslesfilles), Jean-Michel Pigeon (Monogrenade) partagent leurs visions de leur scène musicale montréalaise indépendante francophone à travers leurs bands. Ils nous livrent leur quotidien via leurs histoires personnelles. Artistes bilingues français/anglais, les musiciens sont avant tout francophones. Par conviction, la langue française est au cœur de leur musique. Acteur de la vie artistique montréalaise, ils nous font découvrir comment ils vivent dans une ville tiraillée entre deux cultures (les francos à l’est versus les anglos à l’ouest). De bar à bières au loft d’artistes, du disquaire à la salle de concert, chaque lieu se prête à un événement artistique et à la rencontre. Pour les curieux, le documentaire est disponible sur Tou.tv.

10. Montreal Underground

J’adore le côté très trash de ce documentaire. Autofinancé, le film de Giuliano Bossa propose diverses discussions et prestations autour de la scène musicale locale avec des groupes plutôt «DIY – Do it yourself» comme Crabe, Jesuslesfilles, Duchess Says et plus. Vous risquez d’être très étonnés de la passion de ces acteurs de cette scène musicale bouillonnante au Québec. Un accès privilégié dans un univers que peu peuvent se dire y avoir réellement accès. Bref, avec Montreal Underground c’est le temps d’y remédier !

Magalie

Archives